Catégories
Non classé

Trottinettes en Free Floating. Montréal dit stop

Mercredi 19 février, Montréal a mis un terme à son programme de trottinettes électriques, affirmant que les conducteurs enfreignaient les règles et se stationnaient presque toujours illégalement.

La ville canadienne a lancé un projet pilote en juin avec 680 trottinettes et vélos électriques, mais les autorités ont jugé que la période d’essai avait été un « échec ».

Eric Alan Caldwell, responsable des transports urbains, a fustigé « un taux de délinquance de 80 % » en ce qui concerne le respect des règles de circulation et de sécurité.

« Seulement 20 % des trottinettes étaient garés » dans des espaces réservés, a déclaré la ville dans un communiqué de presse, ajoutant que les trottinettes créaient « du désordre » et des problèmes pour les piétons.

« Montréal ne veut pas devenir une police des trottinettes », a déclaré M. Caldwell. « Les opérateurs n’ont pas assumé leur responsabilité de respect de la réglementation.

En 2020, il n’y aura plus de trottinettes dans les rues.

Bien qu’aucun accident grave ne soit survenu, 110 infractions au stationnement ont été enregistrées et 333 contraventions ont été émises pour infraction aux règlements – principalement pour ne pas avoir porté de casque.

M. Caldwell a ajouté que les permis pour les vélos électriques seraient renouvelés, mais dans le cadre d’une réglementation plus stricte.

Les bureaux canadiens des marques de trottinettes électriques Bird et Lime ont tous deux exprimé leur déception face à la décision de la ville de mettre fin au programme de trottinettes.

« En fin de compte, cette décision aura un impact négatif sur la mobilité et la micromobilité des Montréalais », a déclaré Bird Canada dans un communiqué, tout en ajoutant que l’entreprise « se réjouit de continuer à travailler et à collaborer avec la ville de Montréal » pour éventuellement ramener les trottinettes.

Lime a fait écho aux sentiments de Bird, le directeur général pour le Canada qualifiant la fin du programme de trottinettes de « grand pas en arrière pour les habitants d’une ville engagée dans la réduction des embouteillages et des émissions de carbone ».

Il est clair qu’il y avait une réelle demande pour des options de transport plus écologiques et plus pratiques

Les trottinettes partagés font désormais partie de la vie dans les villes du monde entier, mais ils ont souvent été critiqués parce qu’ils jonchent les trottoirs et constituent un danger pour les piétons.

En novembre, Singapour a interdit les trottinettes électriques sur les trottoirs, suivie par l’Allemagne et la France.